_logo

L’histoire du Centre des Immigrés Namur-Luxembourg est liée à l’arrivée et à l’installation de la population d’origine étrangère en Belgique au lendemain de la seconde guerre mondiale.

La Belgique recrute alors de nombreux travailleurs étrangers pour soutenir l’activité économique dans différents secteurs : charbonnage, métallurgie, carrières, chimie, constructions, transports, … La population belge étant peu encline à travailler dans des secteurs à risque.

En 1964, après une diminution de l’immigration italienne, la Belgique signe diverses conventions bilatérales, notamment avec le Maroc et la Turquie. Le besoin de main d’œuvre est encore criant.

C’est au cours de cette année, 1964, que Mgr Charue, évêque de Namur, nomme l’Abbé Etienne Strojwas, aumônier diocésain des étrangers. Dans son bureau de la Place de l’Ange l’Abbé Strojwas reçoit de nombreux migrants et leur propose un premier accompagnement social de proximité.

En 1978, une antenne du CINL est ouverte à Saint-Hubert par Pierre Dehotte, prêtre et assistant social. Ce dernier s’adjoint un assistant social laïc chargé principalement de l’insertion et de la recherche de logement.

Le 15 décembre 1980, après de nombreux débats parlementaires et mobilisations des syndicats et associations, la loi sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers est votée. Pour soutenir les personnes dont la situation administrative et juridique est de plus en plus complexe, Pierre Dehotte s’établit à Namur en 1987. C’est ainsi que naît la spécificité du CINL en droit des étrangers. Le CINL a continué à se développer au cours des trente dernières années.

En 1990, le CINL, jusque-là association de fait, devient une ASBL à part entière et engage une assistante sociale à Namur. Progressivement, son activité s’élargit et l’équipe s’agrandit.

Dans les années 2000, grâce au soutien de la Région Wallonne et à l’engagement de nouvelles assistantes sociales, l’action du CINL peut s’étendre sur la province de Luxembourg et de nouvelles antennes voient le jour.

En 2013, avec l’aide d’un financement FER (Fonds Européens pour l’Asile et la Migration), le CINL ouvre un service psychologique né du constat qu’il n’existait, auparavant, aucun service spécialisé dans la prise en charge en santé mentale des publics migrants en province de Luxembourg.

Aujourd’hui, le CINL est un service agréé par la Région Wallonne et la Fédération des Centres de Services Sociaux. En partenariat avec le Centre de Service Social de Namur, l’équipe d’assistants sociaux assure des permanences hebdomadaires à Namur, Libramont, Marche-en-Famenne et Arlon. L’équipe de psychologues reçoit sur rendez-vous à Libramont, Marche-en-Famenne et Arlon.

prise en charge psychologique

perm sociale

Arlon

Lundi

9h00-12h30

Libramont

Jeudi

9h00-12h30

Namur

Mardi

9h00-12h30

Namur

Jeudi

9h00-12h30

Marche-en-Famenne

Lundi

9h00-12h30

nous soutenir

Sans titre 1